Les Facteurs Perturbateurs de Santé ( FPS )

De quoi s’agit il ? De tout ce qui peut perturber la santé tout simplement .

Mais un petit retour sur notre nature primaire et naturelle s’impose . Nous étions chasseur- cueilleur et nomade avec une grande activité physique et en connection avec la nature et notre environnement , il y a 4 million d’années ,puis  l’homme est passé petit à petit d ce statut à celui d’ agriculteur – éleveur  avec encore une activité physique importante mais avec l’ère industrielle ,la situation s’est dégradée pour devenir progressivement a ce que nous sommes aujourd’hui , des omnivores , grands consommateurs de produits transformés de l’agro-alimentaire et qui plus est  sédentaires pour la plupart d’entre nous , complètement déconnecté de la nature et enfermés toute la journée dans des bureaux ou entreprises , à subir la folle pression du rendement et du profit . Au final cela donne des hyper – stressés qui ont perdu le sommeil et mange tout ce qui peut faire gagner du temps ou s’ajoute encore des conflits familiaux ou sociaux liés à notre société decadente . Bref nous sommes bien loin des conditions idéales pour s’épanouir et se ressourcer 😔

Nous pourrions pourtant nous eviter bien des soucis en prenant conscience de ces fameux F.P.S qui nous entourent dans cette société moderne et déshumanisée , facteurs qui nous mène insidieusement , par accumulation aux fils des années a une perturbation plus ou moins importante de notre terrain .

Si nous désirons augmenter notre immunité, commençons par éliminer tout ce qui perturbe le bon équilibre de notre corps , nettoyons le et enfin nous pourrons le soutenir lors des périodes plus difficiles avec des compléments naturels bio , plantes , gemmothérapie… sans oublier de prendre soin de nous , en s’accordant du temps pour soi , méditer , lire , yoga , relaxation, méthodes anti -stress  … en travaillant aussi sur soi afin de rétablir également notre équilibre psychique et émotionnel , qui ne l’oublions pas , compte autant que l’equilibre Physiologique. Mais concentrons nous déjà sur le fait de ne plus ajouter de facteurs exogènes qui puisse perturber et encrasser le bon fonctionnement de notre corps .

Il existe trois grandes familles de facteurs perturbateurs de santé :

Facteurs  chimiques ou physiques ( que l’on absorbe en mangeant mais aussi par la peau  )

Facteurs  émotionnels ou psychologique ( stress , conflits mais aussi stress sonores ou visuels…  )

Facteurs environnementaux ( que l’on côtoie au quotidien , wifi , pollutions … souvent plus insidieux encore )

Je ne vais pas approfondie chaque famille car il faudrait alors plusieurs pages pour expliquer et detailler tant ils sont nombreux mais vais plutot vous faire un petit récapitulatif et donner les infos pratiques au quotidien pour les eviter .

1)  – les F.P.S chimiques et physiques :

 Les polluants alimentaires :

il s’agit des colorants ( E 102 , 104 , 110 , 142 , 132, 131 sont à eviter surtout pour les jeunes enfants ) , conservateurs ( du E 200 à E 270 ) , émulsifiants , épaississants , stabilisants et gélifiants (E 400 à E 477 )et antioxygénes également chimiques (E 300 au 372c )

Pour les éviter , bien lire les étiquettes et préférer les produits bio et bien sur , le plus simple reste encore d’éviter au maximum les produits transformés et de cuisiner .

Les exhausteurs de goût dont le fameux gluatamate de sodium qui est present un peu partout et qui renforce ou transforme le gout naturel des aliments ce qui réduit  les quantités de matières premières et permet d’augmenter les bénéfices . Le danger n’est pas immédiat mais plutot par effet d’accumulation a plus long terme . On le trouve dans les conserves de légumes , hamburgers , boissons gazeuses bien connues , plats cuisinés , condiments ( sels raffinés  , poivre , huiles …) mais aussi dans la boulangerie industrielle ( pain , gateaux … ) vins , fond de sauce , produits allégés , produits laitiers dégraissés et bien d’autres .

Les scientifiques ont beau tirer la sonnette d’alarme et le qualifier de  » poison alimentaire « ( cofacteur de développement de la maladie d’Alzeimer et de diabète gras , sucré ou type 2 , responsable d’allergies, troubles digestifs …)   , tant que le consommateur ne sera pas mieux informé et ne boycottera pas ces produits , l’ industrie alimentaire continuera d’en mettre partout . Autre phénomène et non des moindres qu’il induit , il déclenche la faim et on devient vite accro aux gateaux sucrés ou salés . Le cerveaux des enfants n’a aucune protection contre les effets de ce produit de synthèse, ce qui pourrai freiner  leur développement intellectuel . Le pire est qu’il apparaît souvent dans les pots pour bébés et biscuits pour les enfants . La liste est longue concernant ses effets indésirables , pertes de cheveux , acné , irritation des intestins , prise de poids rapide évidement , fatigue , irritabilité , anxiété , douleurs musculaires et articulaires et j’en passe !

Il y a egalement les traces d’ antibiotiques dans les viandes ,problème bien connu et dénoncé plusieurs fois par Greenpeace , les animaux élèvés  en trop grand concentration et vaccinés a tout va et n’oublions pas les sucres de substitution avec l’aspartame qui a fait parlé de lui dans les média et fortement décrié a présent , les trois molécules qu’il contient conduiraient a des troubles neurologiques , un petit article assez complet ici http://owni.fr/2011/03/15/les-dangers-de-l’aspartame-et-le-silence-des-autorites-publiques/

En  résumé pour se préserver , choisir des produits bio Français avec label certifié , pour les amateurs de viandes , les choisir bio , élevées en plein air et en France pour les volailles et éviter le plus possible les produits transformés ,  adopter une alimentation plus saine avec plus de fruits et légumes bio .

Contenants alimentaires et cosmetiques :  

Qui n’a pas entendu parler du bisphenol A ,phtalates  ou encore des  parabénes dans les cosmetiques ? Les plastiques ne sont pas les matières inertes que l’on pensait par le passé , les risques lies aux plastiques ne sont plus à démontrer ( perturbateurs endocriniens , toxiques cancérigènes , migration du contenant vers le contenu …)

Pour les eviter , le verre revient en force et l’on trouve à present le symbole  » BPA free  » pour les matières plastiques inévitable sur nos robots ménager ou ustensiles de cuisine … Attention , le bisphenol A se cache aussi dans les boîtes de conserves et les canettes en alu . Attention egalement aux Téflon qui revêt nos casseroles et poêles , il contient du PFC , des qu’il y a rayures , c’est à changer au plus vite !

Quand aux cosmétiques  , là encore c’est aux fils des ans que la pollution s’installe mais rappelons que toute substance appliquée sur la peau passe la barrière cutanée pour se retrouver dans notre sang en 20 mn et sans aucun pré- filtre ( comme le foie qui fait office de filtre pour ce que nous ingérons)   , ça fait réfléchir non ?  d’autant plus que certains de ces ingredients sont des dérivés du pétrole , alors posons nous la question avant d’en appliquer sur notre peau , en mangerions -nous ? Ils contiennent  entre autre pour les plus connus , aluminium , parabenes  ,perturbateurs endocriniens qui dérégle le système hormonal et peuvent conduire à des cancers ( du sein ou thyroide , les cancers les plus rencontrés chez les femmes comme par hasard ) ,  mon chouchou ,  Julien en parle mieux que moi puisque c’est son domaine dans un nouvel article ici http://www.lessentieldejulien.com/2015/01/cancer-le-scandale-des-perturbateurs-endocriniens-dans-les-cosmetiques/#comment-12160

Ces perturbateurs endocriniens seraient également a l’origine de soucis de fertilité , malformations des nouveaux nés , allergies croissantes , problèmes cardiovasculaires et musculo- squelettiques…

Sans compter les rejets qui polluent nos rivières ( médicaments humain et animaux , produits industriels et pesticides ,de nettoyage , hygiène et beauté) et la boucle est bouclée , en tirant l’eau de consommation courante de ces mêmes rivières insidieusements polluées pat nos déchets .

La encore pour s’en préserver , la liste serait trop longue a donner( mais eviter les noms imprononçables dans celle ci )  , il n’y a pas 50 solutions , prendre des produits avec un label bio certifié ,(  attention au Green Washing et les dénominations  » naturel , nature … » ) préférer des  savons saponifiés  a froid ,des huiles végétales bio , le brossage a sec fait un bien fou a la peau qu’il rend douce et belle , en enlevant les peaux mortes et en activant la circulation sanguine , elle est enfin apte à jouer son rôle d’ecmontoire ( porte de sortie des déchets accumulés dans l’organisme ) , ça permet egalement d’éviter le gaspillage d’eau en espaçant les douches et en ne lavant ce qui est nécessaire ( vos bras et jambes sont elles sales à ce point chaque jour ? Mis a part les travails en usines ou garages , salissant / odorant , bien sur ) et adoptez la Slow Cosmétique 😉

 Les métaux lourds  ,

L’ Aluminium des vaccins ,déodorants , contenants alimentaires , eau du robinet , additifs alimentaires , médicaments et j’en passe entraînant douleurs musculaires et fatigue .

Le mercure , la , on penses de suite aux amalgames dentaires ,  qui  peuvent entraîner migraines , fatigue ,vertiges , insomnies … L’ideal serait de dénicher un bon dentiste holistiques pour les déposer , ce n’est malheureusemnt pas chose facile et ce n’est pas sans risques si c’est mal fait . Pensons à l’argile , les algues ou  charbon activé pour en limiter les effets si il n’y a pas trop d’intolérances .

Le fluor et ses dérivés qui altère la qualité osseuse ce qui peut paraître paradoxale et pourtant de plus en plus d’études le met en évidence comme celle ci qui fait la corrélation entre l’eau fluorée et la baisse de QI des enfants   http://www.alterinfo.net/Selon-une-etude-de-premiere-importance-de-Harvard-le-fluorure-abaisse-le-QI_a79585.html .

On en trouve dans l’eau du robinet , dans les dentifrices mais plus surprenant encore dans le lait maternisé et préparations pour bébés , additifs alimentaires , jus de  fruits , sodas , conserves , cigarettes … La liste est longue et l’on trouve des traces dans beaucoup de produits transformés puisque les pesticides sont eux même fluorés . La encore une exposition faible mais répétée quotidiennement suffit !

Utiliser des déodorants bio ou du bicarbonate ,  ne pas utiliser de dentifrices fluorés ,mais des  bio de preference ou encore un melange bicarbonate et citron ou de l’ argile pour ceux qui préfèrent le  » fait maison » , ne pas boire l’eau du robinet non filtrée et regarder les étiquettes pour tout produit transformé , une fois encore , les produits bio présentent moins de risques . 

On pourrai également parlé de la qualité de l’eau : 

les eaux en bouteilles entreposées  au soleil dans du plastique , des PH pas toujours adaptés aux problèmes de chacun , ou eau du robinet , qui contient bon nombre de produits de traitements des eaux et différentes traces plutôt cracra , ce sont des eaux « morte »  avec des mesures biotiques et énergétiques très basses alors que si on y pense , notre corps étant composé entre 70 et 80 % d’eau , il paraîtrai intéressant de lui donner une eau de meilleure qualité au quotidien. Sans parler évidement de la pollution plastique ….

Il existe différents filtres et systèmes de filtration plus ou moins efficaces et à des tarifs très variables , je ne vais pas entrer dans les détails et il en va de chacun de faire son choix , selon les moyens financiers , idées sur la question et adaptabilité des filtres chez soi . Voici cependant quelques pistes intéressantes : Les moins chers sont les filtres à charbon activés ( binchotan par ex , cartouche sur la canalisation …) , les perles de céramiques vendues en magasin bio . Éviter les carafes filtrantes à moins d’avoir une hygiène irréprochable et changer les cartouches souvent . Un peu plus cher à l’achat certes mais avec des cartouches céramiques et charbon active spécifiques et qui ne se changent pas souvent , le filtre Berkey bien connu des globes trotteurs et survivalistes pour son côté nomade et pratique et ses matériaux fait pour résister dans le temps . C’est sur ce choix que nous nous sommes arrêtés à la maison en plus d’une cartouche à sédiments suivit d’une autre à charbon activé sur le début de notre canalisation qui fait que l’eau pour la douche s’en trouve améliorée également . 

 

2) les facteurs psychologiques et émotionnels :

le stress, un des facteurs perturbateurs de santé les plus conséquents aussi bien sûr le psychisme que sur le physiologique, qu’il soit sonore , visuel, au boulot , maison … des qu’il devint chronique , cela pose problème et engendre blocages et inflammations qui peuvent devenir chroniques également si la ou les causes se répètent encore et encore .

Tout ceci peut paraître allarmant voir démoralisant mais être informé permet de faire ses choix en tout état de cause , les solutions existent et ne sont pas pour la plupart si compliquées , le bio , les produits  » maison » comme le faisait nos grand mères sont plein de bon sens , réfléchissons y !

 

 

Mi- cru , mi – cuit sucré salé ( sportifs)

Pour changer , une recette comme le titre l’indique mi- crue , mi – cuite en version sucrée salée mais vous pourrez facilement détourner la sauce et version salée pour ceux qui préfèrent . Il s’agit de quinoa et boulgour pré – germés et cuits auquels j’ai ajouter du choux fleur cru réduit en grains fin avec le robot lame en S le tout accompagné d’une sauce sucrée salée et crue elle aussi . En mélangeant au quinoa – boulgoure cuit , ça rechauffe le tout sans les faire cuire pour autant ainsi tout le monde est content , on se retrouve avec un plat bourratif , très complet , chaud mais qui a encore les vitamines , enzymes et minéraux des ingredients crus 😉

image

Idéale pour les sportifs afin de reconstituer les réserves et aider à la reconstruction des muscles , bourrée de protéines et de vitamines vu que le choux fleur est cru ainsi que les graines germées mais aussi les ingredients de la sauce . Avec les œufs sur le plat ou à la coque pour avoir le jaune à peine cuit et le blanc au contraire bien cuit , on a encore un apport en proteines de qualités à condition d’avoir des œufs de ferme bio bien entendu .

Ingrédients :

– Quinoa pré germé , pensez à le faire tremper une nuit et rincer bien

– Boulgour pré germé ( vendu ainsi en magasin bio )

– Quelques belles têtes de choux fleur , à passer au robot lame en S .

– œufs frais bio et de ferme de préférence à faire a la coque ou sur le plat pour garder les jaunes presque crus .

Pour la sauce :

– 5 tomates séchées

– raisins secs et pruneaux ( selon les goûts de chacun , peuvent être remplacés par des olives si l’on veut la version salée )

– une cuillere a soupe d’huile d’olive

– Du persil et épices de votre choix ( ail , oignons …)

– un peu de tapenade maison pour le côté salé et un rien relève et pour donner de la consistance a la sauce , on peut remplacer par des tomates fraîches en été .

Passez tous les ingrédients de la sauce au robot avec la lame en S et réserver dans un plat .

Mettre ensuite les têtes du choux fleur dans la cuve et mixer en petits grains genre semoule et melangez avec la sauce puis réservez .

image

Rincez  vos graines germées , égouttez et réservez également  .

On cuit pendant ce temps le mélange boulgour et quinoa dans trois fois leur volume d’eau ( tout est bien indiqué sur les paquets ) attention il en faut peu vu le mélange , pour deux , un verre de quinoa et la moitié de boulgour est largement suffisant , j’en ai d’ailleurs gardé pour demain  , on le mélangera à notre salade de midi .

Cuire vos œufs lorsque tout est presque prêt vu qu’il faut peu de temps de cuisson .

image

Une fois la  cuissons terminée, on mélange tout ensemble et on rajoute les graines germées sur le dessus dans l’assiette et les œufs à côté . ( photo du haut de page )

A vous de décorer comme vous aimez , désolée , pour ma part le temps m’était compté 😜

bon appétit

Caro

Graines germées : Les légumineuses

L’Alfalfa:

image

Mode trempette pour la nuit , difficile à rincer vu leur toutes petites tailles ,couleur jaune pâle , il faut les mettre au fond du bocal , remplir et vider doucement pour n’a pas qu’elles passent à travers le tamis .

Trempage : une nuit

Rincer deux fois par jour

Germination : 4 à 5 jours

Saveur tres rafraîchissante qui me rapelle celle des petits poids tout frais cueillis du jardin , un brin croquant , on a adoré . Ci dessous avec notre mélange oléagineux , graines et baies , choucroute crue sur lesquels on ajoute notre salade composée du jour , mâche , carottes , endives et champignons frais , un pur délice 😛

image       image

Appellée egalement ‘ grand trèfle ‘ ,  luzernel ou luzerne cultivée , plus connue pour la variété fourragère  , les graines germées d’Alfalfa sont des plus simples à faire germer et ont des qualités nutritionnelles très appréciables :

Valeur proteinique  à hauteur de 20 % , et très riche en vitamines dont la vitamine K , en antioxydants mais aussi acides aminés et  minéraux dont le calcium et en oligo-éléments (zinc ,silice, fer, phosphore, cuivre,sélénium , magnésium ) .

Excellent remineralisant utilise en phytothérapie , idéal pour les ongles et cheveux cassants ,pour traiter une fatigue générale, l’anémie ou pour recalcifier ,sa richesse en minéraux, et principalement en calcium aide à la fortification des os ( ostéoporose ou lors de la ménopause) . Ideal pour réduire le taux de cholestérol. Régénération  cellulaire ( maladie de peau) utilisée lors  des detox mais aussi en cas de maladies pulmonaires ( bronchites , asthme ) et maladies virales et bactériennes. 

Radis rose :

image  image

De la famille des Brassicaceae , nommées anciennement  Crucifères, fait partie d’une  importante famille de plantes dicotylédones d’où ma classification dans les légumineuses .

Graines de tailles moyennes vertes assez claires , elles virent au rose en germant et fait vraiement penser aux petits radis frais du jardin aussi bien niveau couleur pour agrémenter les salades et plats qu’ en goût , legerement prononce et piquant comme de jeunes radis , un régal pour les papilles , le printemps en avance , une de mes préférées 😉

Ci dessous en melange avec notre salade composée du jour , comme d’habitude nos mélanges graines et oléagineux , fruits secs , choucroute crue , algues moulinées en flocons , carottes , endives , scarole , oignons rouges , gingembre , olives , champignons frais .

image

Trempage : une nuit

Germination : 4 à 5 jours

Rincage : 4 fois par jour , comme les radis du jardin , elles sont gourmandes en eau et des petites racinelles apparaissent d’ailleurs lorsqu’elles sont en manquent . Faire donc tremper 1 ou 2 mn avant d’egoutter à nouveau ou pour les germoirs bacs , bien arroser .

Le radis renferme différents types d’antioxydants, qui protègent des dommages causés par les radicaux libres et préviendraient des maladies cardiovasculaires, de certains cancers et d’autres maladies liées au vieillissement. Source de vitamines A, B1, B2, C mais aussi en minéraux dont le calcium,  potassium, magnésium, sodium, fer , zinc phosphore. Ideal pour la détoxication du fois et reins pour le drainage , il décongestionne également toute la sphère ORL .

Existe aussi en radis noir , idéal pour une detox .

Haricot Mungo ( soja vert) :

image

Le Haricot Mungo ou ambérique vert , appelé aussi soja vert , est une plante annuelle de la famille des Fabacées , originaire du sous continent Indien et cultivé comme plante potagère pour ses graines a l’instar de notre haricot beurre mais utilisées aussi bien cuites  que crues   . C’est un ingrédient incontournable de la cuisine asiatique utilisé cuit ou cru principalement sous forme germé appellé erronément « pousses de soja  » ou  » germes de soja  » alors que même si les graines se ressemblent , le véritable soja est une espèce bien distincte de la ‘ famille ‘ ou plutôt du ‘ genre ‘Glycine et lui a souvent été modifié de la main de l’homme alors que le Mungo est resté identique à celui utilisé en Asie depuis des siécles .

Il a donc d’assez grosses graines rondes et vertes bien que rien a voir avec nos graines de haricots .

image

Faire tremper une nuit et comptez 4 a 5 jours avant de déguster , rincer 3 fois par jour .

Le goût me fait penser aux petits pois crus que l’on mangeait en les récoltant au jardin , très frais et agréable .

Il est riche en protéines végétales , 23  % , et en glucides 40 % mais aussi en Oméga 3 , 6 et 9 . Riche en  mineraux et  oligo- éléments dont principalement en phosphore ( plus de 350 mg pour 100 g ) magnésium , calcium , potassium  et fer  mais aussi vitamines principalement  en B 5 , B 3 ou PP et en vitamine C , sans oublier les acides aminées.

Les germes de haricots Mungo sont réputés pour  aider la régulation de l’insuline et feraient  baisser tension et cholestérol , leur  richesse en phyto-oestrogènes font d’eux ,  un allié  des cheveux et des ongles. Ses apports en protéines , glucides ,vitamines et minéraux sont idéales pour les sportifs , enfants …ainsi que pour les épuisés chroniques.

 Fenugrec

mon chouchou en hiver pour ses bienfaits niveau immunitaire.
Le Fenugrec est une plante médicinale très  ancienne, embaumement des pharaons, elle sera exportée en Indes et en Chine où elle fait encore partie de la médecine traditionnelle Chinoise. Par mesure de précaution au tention à ne pas en abuser notamment pour les femmes enceintes puisqu’elle était utilisée jadis pour favoriser l’accouchement.

 

Nutriments: Vitamines A, B1, B2, B3, B5, C, D, sel minéraux (phosphore, fer, potassium et soufre).

Temps de trempage: 10h . Nombre d’arrosage: 2 fois par jour . Durée de germination: 5 jours.

Il peut se consommer jusqu’à ce que les jeunes pousses atteignent à peu près 2cm et avec des crudités, des sauces, purée et riz.

La germination est très rapide.

On lui attribue de nombreux bienfaits , tous ne sont pas prouvés mais voici les plus intéressants :

Le Fenugrec forme un mucilage qui  améliorerai l’assimilation des protéines. Trés riche en fibres également , il participerait à réduire le taux de glucose sanguin ou tout au moins à l’ améliorer . Il est utilisé pour ses vertus fortifiantes et stimulantes pour l’appétit. Il aurait également pour effet de réduire les mucosités et ainsi atténuer la toux et pourrai agir sur la fièvre aussi et possède d’autres vertus parmi lesquelles: calmant et stimulant du pancréas.

Saveurs: Le Fenugrec est très agréable au gout et à l’odorat. Son parfum d’épice qui rappelle le curry s’atténue avec la germination.

 

Graines de chanvre : 

Appelée  “roi des grains” par les Perses. Elle est utilisée pour les cosmétiques et se décline en huile, de farine , protéines et lait végétal . Le chanvre contrairement à sa cousine qui se fume , lol , est  utilisé à des fins alimentaires pourra sa richesse en protéines végétales très digestes ( protéines de chanvres , farine ) c’est une variété sans psychotrope donc aucune crainte à avoir vous n’aurez pas d’hallucinations, lol .

Goût: Un goût rappelant celui du fruits secs et ressemblant légèrement à la noisette.
Aspect: La graine de chanvre est sphérique et grisâtre de 3 à 5 mm.
Trempage 10 h  Temps de germination 4 à 5 j Arrosage 3 x/ j
Nutriments: Sels minéraux (magnésium, potassium, sodium,), oligo-éléments (bore, cuivre, manganèse, zinc). très nutritifs et Trés riches en protéines, vitamines, mineraux et sans gluten.

 

Lentilles vertes, corail, blondes: 

Plus  simple à trouver en bio en grandes surfaces, j’en ai toujours dans les placards pour la cuisine et les utilise en germination aussi que ce soit la variété du puy ou corail , plus rarement des blondes mais toutes sont possibles.

Le goût est  plus ou moins prononcé selon les espèces, les corail ont une saveur plus délicate.
Trempage  12 h, Temps de germination : 4 j , Arrosage 2 x / j
Nutriment: Source substantielle de protéines, de fer et de calcium. Elles contiennent les vitamines A, B1, B2, B3, B6 et C, ainsi que des minéraux et des oligoéléments (phosphore, manganèse, zinc).

Peuvent être consommées dès que le germe apparaît et jusqu’à 2 ou 3 cm, voire au stade de jeune pousse (10-12 cm) crues ou cuites (5 minutes à la vapeur douce). Réputées favoriser la lactation. Trier et laver avant le trempage. Les lentilles germées se conservent 1 semaine au frais.
Effets: Très consistantes et digestes. Elle jouent un rôle bénéfique dans la prévention des maladies cardiovasculaires. Conseillées aux mères allaitantes.

 

Cette liste n’est pas exhaustive et il en existe bien d’autres mais cela donne déjà une idée au néophytes.

 

Ces propriétés, indications et modes d’utilisation portés à votre connaissance via cet article,  sont tirés d’ouvrages scientifiques ou sites Internet de référence en graines germées et testé par nos soins au quotidien.
Ces informations sont données à titre informatif, elles ne sauraient en aucun cas constituer une information médicale, ni engager ma responsabilité. Elles participent à une alimentation variée et saine mais comme pour tout autre aliment , il est conseillé de les varier au maximum pour profiter des bienfaits de chacune et bien entendu, de ne pas en abuser. Il faut les voir comme un complément intéressant niveau nutritionnel mais ne se substituent aucunement a une alimentation équilibrée et variée . 

Graines germées : Cereales

Graines de blé : 

image

Sur la photo au bout deux jours , en mélange avec nos graines , oléagineux et fruits secs dans l’assiette qui attendent la salade composee de ce midi , miam 😜

Graines bien connues , ovales et couleur paille donc assez grosses et faciles à egoutter sans que ça ne passe à travers le tamis .

Tremper une nuit

germination : 2 jours

Rinçage 2 fois par jours , matin et soir

Goût légèrement sucré et très agréable , on a bien aimé avec notre salade composée

Riche en vitaimine A,B2, B6, B12, C ,E mais aussi en protides et glucides, esels minéraux ( calcium, magnésium, fer, zinc) sans oublier les fameux enzymes, donc très bonne valeur nutritive .
✋attention aux allergiques au gluten , si la germination transforme en sucres simples une bonne partie de l’amidon du grain de blé , ainsi mieux tolérés, il peut malgre tout ne pas convenir aux allergiques .

À consommer des le second jour avant que les racines apparaissent , j’en avais pas mis assez , une cuillere à soupe en donne le double à peu près et la germination semble réussir mieux en plus grandes quantités, a mélanger aux salades ou pour faire le fameux pain Essennien que je ne manquerai pas de tenter prochainement .

Bon pour : la peau, cheveux et ongles , regenere et purifie , idéal en cas de fatigue grâce a sa grande valeur nutritive .

Quinoa :

image

Mode trempette , idem , graines assez petites bien qu’un peu plus grosses que l’alfalfa , donc , doucement pour le rinçage .

Graines rondes de différentes couleurs , rouge , creme ou brun foncé pour le quinoa noir .

Tremper une nuit

Rincer deux fois par jour

Germination  en deux jours , fait un petit germe quasi translucide , sur la photo ci dessous avec un peu de mâche pour les crudités du soir avant le repas chaud au Vapok ( afin d’éviter la leucocytose digestive , article bientot )

image

Herbacée annuelle de la famille des Chénopodiacées, c’est une pseudo-céréale, car il ne fait pas partie de la famille des graminées malgre que c’est une Herbacee mais bien de celle de la betterave et des épinards , les Chénopodiacées .

Culture traditionnelle  depuis plus de 5 000 ans sur les hauts plateaux d’Amérique du Sud, il avait déjà été adopté  par les Incas et était à la base de l’alimentation des civilisations précolombiennes, d’où plusieurs appellations  » graines sacrée  des Incas  » …

Le quinoa est très digeste, sans gluten, pauvre en lipides, riche en fer et en protéines( 16 % en moyenne ) et en  acides aminés .

Goût de noisette et un peu croquant , excellent avec la mâche par ex .

Excellentes sources de proteines végétales et en fibres , peu calorique et très digeste , ideal pour les sportifs et les  enfants de part sa grande valeur nutritive .

Les graines germées

Idéales en cette saison ou les legumes bio et locaux , commencent à se faire plus rares mais pas seulement puisque les graines germées sont une source de nutriments essentiels non négligeables pour le corps . Leur valeur nutritive  sous forme de jeunes pousses est jusque 50 fois supérieure à celle des fruits et des légumes avouez qu’il serait dommage de s’en passer .

Le côté nutritif n’est pas le  seul bienfait des graines germées , elles sont riches en enzymes qui sont des bio catalyseurs , c’est à dire pour faire simple , des accélérateurs des réactions chimiques qui se passent dans le corps , comme la digestion , de ce fait elles sont très facile à digérer . L’ail ou les poireaux par ex seront tolérés sous forme germée par les organismes sensibles qui ne les digère pas sous leur forme habituelle et mature .

Plus digestes mais egalement plus assimilable du fait de la forme simple des proteines et vitamines , il n’y a pas de transformation demandée au corps , les graines germées sont donc rapidement assimilées , elles sont bio – disponibles pour notre organisme , une réduction de déchets s’en suit bien evidement et l’on est plus rapidement rassasié.

Elles permettent aussi d’avoir une grande diversité de saveurs et d’apport en vitamines et proteines , je reviendrai plus en détail sur leurs caractéristiques gustatives et nutritives après chaque essais et degustation .

Mais commençons par le début , la germination :

J’ai opté pour trois bocaux en verre ( germiline )avec le système d’égouttoir incorporé  au couvercle et j’en ai profite pour compléter ma commande par les graines et quelques bricoles qui manquaient dans mon  placard 😉

image

1 er étape a faire en soirée apres avoir laver les bocaux et rincer les graines que l’on a choisi , on trempe une cuillere a souple de graines dans le bocal rempli un peu plus que mi hauteur et on laisse ainsi pour la nuit

image

Le lendemain matin , on égoutte et on rince les graines , puis on égoutte a nouveau en mettant le bocal incliné comme sur la photo ci dessous

image

Le soir , on recommence cette étape que l’on renouvellera matin et soir pendant le temps indique sur le paquet de graine

Le soir de la première journée qui suit l’inclinaison du bocal , on pourra deja  en observant les graines , voir de minuscules germes blancs sur certaines d’entre elles . Dès la seconde journée , les germes sont nettement visibles et pour certaines , deja bonnes à deguster 😛

Pour chaque graine testée , je ferai un petit récapitulatif selon les familles 😉

A vos germoirs !

Naturinetre

Pâte à tartiner au chocolat Cru et noisettes

Une recette toute simple de pâte  a tartiner au chocolat cru et noisettes qui en rapelle une autre bien connue et aussi bien moins saine dirais- je pour rester  gentille 😉

Ingredients :

– 1/4 de lt de noisette crues
– 2 a 3 cuillerées à soupe de sirop d’agave
– 3 cuilleres à soupe de cacao cru (ou du Van Houten au pire )
– rajouter de l’huile de coco jusqu’à ce que vous obtenez la texture désirée , désolée , j’y vais toujours au pif mais la prochaine fois , promis , je prends une photo et mesurerai 😉
– on peux egalement rajouter un peu de vanille liquide ( selon les goûts , optionnel )

A mettre dans un petit pot a confiture et garder au frigo ( se conserve facilement trois a quattre semaines , peut être plus mais chez nous ca ne dure pas plus de quelques jours , elle est dévorée avant 😜

Pour ceux qui aime le chocolat noir , la recette de ma ganache au choco pour les  » rochers crus de Noël  » peut aussi servir à cet effet et se conserve aussi bien . Seule différence , le goût plus prononcé .

Bonne Tartinade

Crulinette 😘

La lacto-fermentation

Encore une technique ancestrale simple et peu coûteuse qui permettait de garder des légumes tout l’hiver et des profiter encore de leurs bienfaits et vitamines vu que la lacto-fermentation garde les produits  » vivants » contrairement à la stérilisation qui anéanti tout bonnes ou mauvaises bactéries ainsi que les vitamines .

Malheureusement cette technique a quasi disparue ,peu à peu victime de la peur des bactéries et des maladies , vite remplacée par la stérilisation . Les normes que cette dernière impose nous a vite privé des bienfaits des yogourts ou fromages au lait cru que l’on ne trouve plus dans les rayons des supermarchés mais juste dans quelques magasins bio , il n’y a guère plus que la choucroute qui soit encore présente sur les étales mais beaucoup ne penserait même pas qu’on puisse la consommer crue 😉

Je ne vais pas entrer dans les détails mais juste rappeler les bases , La lacto-fermentation encore appelée , fermentation lactique est une fermentation qui fait intervenir des bactéries lactique. Elle est réalisée par des Streptococcus, Lactobacillus et certains Bacillus… Vingt-sept souches de bactéries lactiques ont pu être isolées dans la choucroute. Le milieu s’acidifie progressivement et empêche la prolifération des autres micro-organismes, notamment les micro-organismes pathogènes ou indésirables comme les moisissures. Alors oui , dit comme ça , on peut avoir peur et pourtant si tout est fait dans les règles de l’art avec une hygiène irreprochable , il n’y a que des avantages :

Le premier et non des moindre c’est que la lacto- fermentation enrichie l’aliment la ou une stérilisation fait le contraire et l’appauvrit .

le goût , bien plus prononcé et naturel

La vitalité que nous transmet les aliments fermentés qui sont des aliments vivants.
Les  protéines et vitamines sont mieux conservées et la protection contre les micro-organismes pathogènes se font grâce à l’acidification du milieu.
Petit ex sur la choucroute que j’aime tant , sa teneur en vitamine C augmente de plus de moitié au cours de la lacto-fermentation , elle passe de 50 à 80 g/ kg et  les teneurs en vitamines B12 et PP augmentent egalement .

Voici donc une excellente source de vitamines en cette saison hivernale d’autant plus que les légumes d’hiver commencent à se raréfier .

Petit plus , l’acide lactique n’a pas que cette action acidifiante qui préserve les aliments lacto- fermentés , il assainit aussi notre tube digestif et renforce les protections immunitaires et le jus des aliments lacto- fermentés crus , apportent des bactéries utiles à notre flore intestinale qu’elle rajeunissent ainsi par la même occasion .

Ne vous étonnez donc pas de retrouver un peu de choucroute crue dans mes recettes de salades d’hiver crues . Attention toutefois à bien écouter votre corps et à ne pas en abuser . Les intestins fragiles peuvent mal la digerer , voir dans ce cas le site du GAPS  http://www.gaps.me/preview/?page_id=28

Il m’arrive aussi pour la même raison de manger des petits Rocamadour au lait cru lorsque j’en trouve , plus facile à assimiler au début , c’est le seul apport en produit laitier que je fais encore de temps à autre . Dernierement j’ai déniché des fromages de chèvre au lait cru non pasteurisés et bio , excellents en prime au drive fermier de Charleville . Bon , leur offre bio n’est pas tres entendue mais rien que pour les fromages , ça vaut le coup !

Au printemps je tenterai une lacto – fermentation de choux pour avoir de la choucroute maison pour l’hiver prochain et Thierry du Jardin de Bulson devrait faire de meme lorsqu’on en a parlé dernierement . Je reviendrai compléter cet article ensuite avec des photos et explications .

En attendant , je suis tombée sur un blog génial sur le sujet que je vous invite à visiter :

http://www.nicrunicuit.com/archives/2014/04/07/29591214.html

Bonne lecture

Naturinetre