Le monoï , mon coup de coeur de cet été

‘La ora na  ‘ à toutes ,

Etant devenue accro aux huiles végétales naturelles depuis déjà un moment ( vous trouverez de nombreuses recettes sur  le site de mon chouchou beauté , Julien , » lessentieldejulien.com  » , voir dans liens ) , j’ai voulu changer un peu de l’argan , jojoba et beurre de karité habituels cet été , pour me laisser tenter par le monoï mais pas n’importe lequel , après quelques recherches , je suis tombée sur ce site super La boutique du monoï – Tahiti , où ils vantent les qualités du  véritable monoï de Tahiti .

J’ai donc passé commande et ai reçu très vite le fameux monoï parfumé à  la fleur de Tiaré qui sent si bon les îles 😉 produit-monoi-tiki-tahiti-pro-1-litre-fleur-de-tiare-27-278.html , ce grand format n’est pas encore vidé à l’heure actuelle malgré une utilisation journalière , on est de suite comme transporté a Tahiti lors de son utilisation , un véritable moment de douceur et d’évasion 😉

Il hydrate vraiment bien sans être trop gras pour autant , je l’adore ! j’ai évidement demandé a Julien si sa composition lui semblait en effet complètement naturelle et il m’a très vite rassuré sur ce point bien que tout est très explicite déjà sur la boutique mais je voulais en être complètement sure .

J’en ai profité pour reprendre de l’huile d’argan par la même occasion et franchement je n’ai pas été déçue non plus , une huile claire et d’un doux parfum de noisette , la aussi un enchantement pour la peau et l’odorat .

Le petit plus , l’équipe de ce site est d’une telle gentillesse , toujours avec un petit mot en Tahitien, d’où mon titre , lol , bref que du positif , je renouvellerai ma commande avec grand plaisir prochainement et vous les recommande chaudement .

Mauru’uru et nana à toutes (Merci et au revoir en langue polynésienne)

Naturinetre.

Creation d’une butte en Permaculture

Je reprends ici l’article que j’avais écris pour le N° 2 de « La Clameur « d’Octobre , le journal gratuit du site « Vivre cru , Régénère  » N° 2 , La Clameur Marie n’ avait pas pu y insérer les photos pour une question de mise en page , vous les aurez ainsi sur cette page : « L’automne au potager

image

Création d’une butte ou lasagne en Permaculture :

Le jardin semble s’endormir doucement dans un feux d’artifice rougeoyant et pourtant il y a encore tant à faire pour préparer un printemps plus zen et s’éviter le travail de la terre , comme adopter les buttes ou lasagnes en Permaculture . Ca vous semble compliqué , vous pensez ne pas avoir tout ce qu’il faut sous la main pour commencer ? vous ne savez pas comment procéder ? pas de panique , nous allons voir tout cela ensemble : -Il faut avant tout récupérer des cartons: faire l’arrière des magasins d’habillement dans les zones commerciales , c’est souvent là que l’on trouve les plus grands et ils sont déjà pliés pour le recyclage et prêts à mettre dans votre coffre 😉 – De la matière verte azotée : garder les dernières tontes de pelouse ou encore couper les vivaces qui doivent l’être avant l’hiver et passer la tondeuse dessus faute de feuilles vertes , ça fera l’affaire . – Avoir du compost ou fumier , mais pas de panique si vous n’en avez pas encore , nos repas de crudivores vont vite vous aider à avoir une matière de remplacement idéale en gardant vos épluchures et déchets de table . Vu que l’on va laisser reposer cette butte tout l’hiver sans la planter , celui ci va vite se charger de tout dégrader . commencer à faire un tas avec vos déchets dès à présent , vous verrez qu’en très peu de temps , la dégradation aura déjà débutée . – De la matière brune carbonée bien arrosée : faire un tas avec vos feuilles mortes , paille … – Du BRF si vous disposez d’un bon broyeur , une tondeuse peut faire l’affaire pour des branches fine et encore « vertes » ( toujours avec une bonne protection , bottes , lunettes , gants ) ou de la paille ou tout ce qui peut vous servir de paillis neutre . On dispose les cartons sur la zone désirée , directement sur la pelouse ou terre non travaillée , ici dans ma serre au printemps mais c’est le même principe en extérieur:

serre carton

Perso , j’aime bien humidifier les cartons et j’utilise la vase du bassin mais un bon arrosoir: serre boue

Je recouvre de compost en mélange avec de la terre de jardin si j’en ai a disposition ,fumier ou vos déchets alimentaires :

serre terre

Au dessus , il nous faudra une couche de matière verte azotée ( tonte ou feuilles vertes bro: serre herbe

Puis une couche carbonée et arrosée ( feuilles mortes , paille )ici feuilles mortes en stock dans le carré réservé aux concombres qui se terminent chez nous ( Ardennes ) et seront bientôt coupés ( je laisse les racines en terre ) et qui me sert de zone de stockage , mes deux composts étant plus que pleins cette année :

image

Et l’on recommence avec :

– Une couche de matière verte azotée – Une couche de matière brune carbonée – on termine par du vert azoté et on couvre tout cela avec du BRF ou paille . Sur la photo ci dessous , les semis de mes salades d’hiver qui commencent à pointer leur nez sur ma butte réalisée au printemps ( même si ce n’est pas l’idéal pour semer et planter quasi aussitôt dans une nouvelle butte , j’ai eu malgré tout , de belles récoltes ) , on peut apercevoir cette belle matière noire , riche , grouillante de vie et bien décompactée sous le BRF ( celui ci est régulièrement ré-ajusté au fur à mesure de nos tailles vu qu’il se décompose assez rapidement au court de la saison d’été ) .

image

Il ne vous reste plus qu’à faire le plein de graines bio , bien au chaud près de votre cheminée cet hiver pour semer sur votre butte directement au printemps et patienter en rêvant à vos futures récoltes 😉  »

Je reviens sur mon article pour quelques précisions , l’emplois de cartons de recyclage ici peut faire bondir  les puristes en Permaculture , lol , qui estimerons que ce n’est pas  » naturel » ou complètement bio et je peux  les comprends .

Cependant , on  peut se demander ce qui est encore  complètement naturel de nos jours ??? perso , je ne désire pas toucher aux strates de ma terre et ai désiré garder ma pelouse en dessous , qu’on me dise donc comment procéder autrement , je suis preneuse ;-)et  tant que l’on prends soin de choisir des cartons sans inscriptions ( l’encre étant nocive , la ok ) et de couleur marron -grise, donc le plus brut possible , leur action sur la terre est vraiment minime d’après mers constatations et nombreux essais , ils se dégradent vitesse grand V laissant place à d’énormes vers de terre qui remontent et n’ont pas l’air malades pour autant , visiblement ils apprécient cette terre devenue plus meuble grâce au BRF 😉

je souhaites avant tout partager sur ce blog mes expériences et ce gratuitement, j’y tiens et n’ai rien a y gagner sinon la satisfaction d’avoir transmise a mon tour mon savoir -faire . Mes grands parents coté paternel étant agriculteurs et mon père après eux , qui continu encore son beau jardin potager à son âge avec la même  ferveur ,m’ont transmis leur passion de la terre et travaillaient déjà de façon raisonnée et logique bien avant que ce terme de Permaculture ne soit cité pourtant n’en était ce déjà pas ? je désires donc faire de même et partager .

Cela fait bientôt 20 ans a présent que mon jardin paysager autour de la  maison est entretenu sans pesticides, engrais, désherbages d’aucune sorte … vous trouverez quelques photos ici mis en ligne depuis 2005 , avant je n’avais pas internet , lol , c’était au siècle dernier mdr , on a construit maison et jardin en 1995 , hé oui , c’est pas hier …

Mon jardin paysager , « le jardin des reflets « 

La encore à l’époque on ne parlait pas de Permaculture et pourtant , un biotope s’est créé avec le temps dont je suis fière , un équilibre durable qui permet d’intervenir le moins possible sur ce jardin grâce au bassin qui attire toute sorte d’auxiliaires entre autre mais aussi a un plan bien précis avec une certaine proportion de persistants , de caduques ,d’arbustes à baies et à fleurs et une belle proportion de vivaces , le tout permettant aux nombreux oiseaux de nicher et se nourrir seuls en hiver .

Il m’est alors plus facile je l’admets ,de reprendre la création d’un jardin potager directement dans mon verger , vu que j’ai déjà tout sous ma main et allie le savoir faire que ma famille m’a transmise avec les nouvelles technologies comme le BRF ( bois raméal fragmenté)qui permet une couverture qui tout en étant ‘neutre’ retourne au sol et s’y intègre rapidement l’enrichissant en prime . Certes , même mon père regarde d’un oeil curieux et surtout dubitatif ma façon de procéder actuelle mais il a vu le résultat obtenu dans le coté paysager et attend la suite des évènements , lol .

Je partagerai donc avec vous la suite de cette aventure au coeur du vivant et reste ouverte a tout commentaire ou question , les expériences sont faites avant tout pour être partager à mon sens 😉

Je vous invite a lire  les travaux de Lydia et Claude  Bourguignon bio C Bourguignon , Source Wikipedia dont je suis une grande fan .

Je le suis également des magnifiques  Jardins de la Fraternité Ouvrière de Mouscron qui eux vont même jusqu’à recycler  des journaux , la , je reste un brin dubitative quand a leur nocivité niveau encre ,mais au vu de leur Eden , nul doute qu’ils savent ce qu’ils font , 40 ans de travail acharné pour en arriver a ce paradis terrestre de la façon la plus naturelle et la moins invasive possible , la on peut parler de pionniers en Permaculture pour le coup 😉 navrée , je ne trouve pas de site mais de nombreux liens et articles sur eux , je vous laisse donc chercher un peu , ça m’évitera de demander la permission pour citer les sources , lol .

Bonne lecture et a bientôt pour un autre article

Crulinette

Les bienfaits de l’argile

On connaît toutes l’argile pour les masques de beauté ou on a déjà entendu parlé des cataplasmes mais on ne va généralement pas plus loin .

Hors l’argile est un petit trésor de la nature trop souvent méconnu malheureusement . Suite à une vidéo de Jade allegre  , j’ai bien sur été faire un tour par curiosité sur le site ‘l’homme et l’argile’ , j’avais trouvé ça tellement passionnant à l’époque que j’ai dévoré la thèse de Jade dans la foulée et lui ai écris un petit mail à elle et son équipe pour les féliciter sur la dévotion  et l’ altruisme dont ils faisaient preuve dans toutes leurs actions à travers le monde .

A ma grande surprise Jade m’a répondu et j’ai pu lui poser des questions qui m’avaient traversé l’esprit depuis la video et la lecture de sa thèse qui je le rappelle est en téléchargement libre sur son site , mais egalement pour lui dire que j’avais bien entendu testé les bienfaits de l’argile en externe depuis sur une verrue plantaire que j’avais chopé à la piscine.
Brûlée plusieurs fois , elle revenait toujours, donc n’ayant rien à perdre , j’ai fait un cataplasme d’argile verte que j’ai gardé toute la nuit et ai ôté le lendemain soir. A ma grande surprise l’argile avait creusé profond , jusqu’à la racine de cette saleté de verrue 😱
C’était impressionnant mais pourtant je n’avais absolument pas souffert .
J’ai renouvelé le cataplasme , pareil , une nuit et un jour complet avant de regarder ou ca en etait , le trou fait par l’argile s’était deja referme de plus de la moitié , incroyable , je n’en revenais pas !
Ayant confié mes sentiments à ce sujet à Jade , elle m’a demandé si elle pouvait poster mon témoignage et je lui ai repondu , bien entendu, avec plaisir si ça peut en aider d’autres et éviter des souffrances inutiles , je penses surtout aux enfants qui attrapent souvent ces saletés lors des séances a la piscine 😉
il a fallu encore quelques jours pour que cette verrue plantaire récalcitrante et ancienne disparaisse , par contre en deux jours c’était réglé et complètement refermé pour une petite qui etait a coté de cette horreur , lol .
Jade qui est une personne vraiement adorable et d’une telle gentillesse, elle m’a conseillé un livre qui pourrai me servir pour les soins en interne ( et oui , on peut boire l’argile et ca fait un bien fou ) , c’est  » l’Argile qui guéri  » de Raymond Dextreit  et je vous le recommande vivement a mon tour , tous les protocoles y sont bien expliqués et il y a egalement de nombreux témoignages aussi incroyables les uns que les autres .depuis ce livre tient une place de choix dans ma bibliothèque et dans mon quotidien .j’ai le réflexe  » argile » pour nombres de petits soucis , une épine de rosier trop enfoncée , je ne me torture plus avec une aiguille mais je me fais un cataplasme d’argile , il n’est pas rare de retrouver des le lendemain l’épine qui est remontée dans l’argile , une brûlure avec le fer , la encore cataplasme et pas de trace ou cicatrice disgracieuse . Un repas de famille trop copieux pour moi , une petite cure d’argile en interne cette fois ci , vous l’aurez compris , l’argile est un indispensable à avoir sous la main à la maison .

P1140267 P1140269
Promis je reviendrai sur ce sujet passionnant bientôt avec comment faire un cataplasme , préparer l’argile et pour son absorption egalement.
En attendant allez jeter un œil sur le site de Jade c’est très complet et plein de conseils et liens hyper intéressants : http://lhomme.et.largile.free.fr/presentation/index.htm

 

Salade composée d’automne

Notre repas de midi , une salade composee avec les legumes de saison.

image

Ce midi c’était mâche, epinards, scarole, carottes et courgette râpées et les dernières tomates du Jardin de Bulson et évidement herbes aromatiques du jardin ( ciboulette, basilic et persil ) plus oignons rouge ou petits oignons doux et une tête d’ail râpée et lorsque j’en ai , du gingembre râpé .

image
Et on ajoute dans nos assiettes noisettes, noix, amandes, raisins secs, cranberies, figues, dattes, graines de chia , graines de lin broyées, champignons frais et olives.

image

On mélange ensuite notre salade avec le fond d’assiette et on a un délicieux sucré – salé et pour ceux qui n’aime pas , il suffit soit de mettre un peu d’huile de noisette ou de noix et un peu de vinaigre de cidre ou encore de mélanger avec le pesto d’avocat .

Mon jus ‘petit déjeuner ‘ d’automne

Lorsque j’ai commencé le cru , j’ai troqué mon chocolat biscottes pour des fruits de saison et j’avais besoin de crème de soja pour retrouvé ce goût de laitage .
Puis au fil des jours , cette envie c’est estompée et je n’ai gardé que des fruits et saison , en été c’est extra avec les fruits rouges en mélange😜
L’automne etant la, je n’éprouve plus du tout l’envie de déjeuner mais plutôt le besoin d’avoir un bon jus vert pour commencer ma journée et surtout me rehydrater avant tout . C’est donc , jus , tisanes aux plantes bio et parfois dans la matinée , une banane et je tiens sans aucune fringale jusque 14 h00 facilement 😉

Alors prêts pour découvrir ce qui compose mon fameux jus de saison ? Lol
Sur cette assiette, des epinards, mâche, pommes, poire, carottes et raisins

image

Une fois passé a l’extracteur on a d’un côté un beau jus vert bourré de nutriments et vitamines biodisponibles pour le corps et dans le récipient du devant, les fibres qui vont partir au compost.
L’intérêt des jus me direz vous ? Celui de séparer les nutriments des fibres justement, ce qui permet d’absorber plus de nutriments qui sont quasi immédiatement disponibles pour le corps sans fatiguer l’organisme en mangeant trop de volume .

image

Reste ensuite à passer le jus dans un tamis fin ou chinois et à déguster 😛

image

Compote de pommes crue aux dattes

image

Navrée pour la photo qui n’est pas terrible mais je n’ai pas eu le temps d’en faire de plus jolies que le pot avait déjà ete dévoré lol 😛

J’avais quelques pommes du verger qui commencaient a être un peu trop mûres et devenaient un rien farineuses et faisaient trop peu de jus, mon homme avait donc sortit la casserole pour faire une compote traditionnelle quand je l’ai stoppé net , lol , lui proposant d’en faire une crue , la au moins on garde vitamines et minéraux , elle ne serait pas ‘ vide’ au niveau nutritionnel.
C’était sans grande conviction pour la conservation mais j’ai voulu tenter malgré tout a la mettre en pot . Il me restait quelques pots de recup qui me servaient avant pour les confitures et j’ai pratiqué de la même facon pour cette compote , à savoir en mettre jusqu’en haut du pot et la retourner pour faire un vide d’air et bien essais réussit , yesss 😀 , elle était aussi bonne et de même teinte et texture que ce midi et je penses qu’on aurai pu la garder encore un jour ou deux mais ça , c’est une autre histoire quand on a un gourmand comme le mien a la maison …😜

Ingrédients :
Pommes bien mûres , j’en avais mis 5 belles
5 dattes
Deux cuillères à soupe de graines de lin broyée ( j’avais peur que ça ne fasse trop d’eau en la gardant et voulait la rendre bien épaisse )

Il suffit ensuite de broyer le tout au robot , lame en S et de mettre en pot tête en bas au frigo pour la conserver sans qu’elle ne change de texture , goût ou teinte .

Sans ajout de sucre hormis celui des dattes et pourtant aussi goûteuse pour ne pas dire plus , qu’une traditionnelle , les nutriments et vitamines conservées,c’est pas génial ca !!!

Bon appétit les gourmands

Barre crue énergétique

 

image

Quoi de mieux pour les moments sportifs ou pour le goûter d’avoir sous la main un encas sain et bourre d’énergie , une barre crue bien sûre et fait  » maison » remplie de bonnes choses ?
J’avoue que grands gourmands que nous sommes mon homme et moi, on raffole de tout ce qui est sucré et chocolaté , ma fille et mon gendre également ,bref , tout ce qui n’est pas terrible pour la sante 😩
Pourtant, en tâtonnant et apres plusieurs essais infructueux qui ne plaisaient pas a tout le monde parle que trop collant, trop sec, drôle de texture et j’en passe, je suis parvenue à mettre toute la famille d’accord avec ma recette de barre énergétique crue  » maison » 😉

Le tout était de trouver un certain équilibre entre tous les ingrédients que je désirais intergrer . Je voulais entre autre quelques supers aliments comme les baies de Goji et les graines de chia , du cacao bien sur mais cru de préférence, indispensable pour les gourmands, des noix et noisettes du jardin mais aussi amandes , raisins secs , cranberry, figues et dattes bien sur . Je fais ces barres le week end et en les conservant eu frigo , j’en ai pour la semaine à condition de réguler les gourmands 😄

Ma recette avec les ingrédients, j’utilise une grand tasse à café pour les doses c’est plus simple 🙂
– 1 tasse et demi de son d’avoine
– 4 cuillères à café de farine de sarrasin
– 4 cl c ( j’abrege vu que je garde le meme dosage que ci dessus ) de graines de lin moulues
– 4 cl c de graines de chia moulues
– 4 cl c de cacao en poudre ( cru de préférence )
– 4 cl c de poudre d’amandes
– un fond de tasse de raisins secs
– quelques baies de Goji ( attention à tester avant à petites doses , perso ca ne nous fait rien mais en papotant entre crudivores , certains m’ont dit que ca les énervaient trop et retardait leur endormissement, je préfère donc prévenir )
– quelques cranberries
– quelques figues
– dattes quelques unes
– quelques noix de Grenoble
– un fond de tasse de noisettes
– un fond de tasse de sirop d’agave ou d’érable
– un peu d’eau de source si nécessaire pour rendre la pâte assez collantje pour former une boule et l’étaler ensuite avec un rouleau à foncer

Je mixe en premier mes graines au blender pour les réduire en poudre et les incorpore ensuite avec les autres ingrédients sauf noix et noisettes que j’ajoute en dernier pour garder des petits morceaux dans mon robot ménagé avec ma lame en S
imageL

J’ajoute tres peu d’eau de source et petit à petit si la pâte ne forme pas une boule .
image
J’etale ensuite pour en faire une plaque de l’épaisseur voulu de mes barres 1 cm voir un peu plus et met au frigo ,
image
le soir c’est assez dur pour découper mes barres que je conserve au frigo toute la semaine ( en principe si un gourmand ne les dévore pas avant 😜)